L’armée russe a attaqué le 31 mars le quartier général de la défense de Kharkov, tuant plus de 100 nationalistes et mercenaires occidentaux, a annoncé le 2 avril le général de division Igor Konashenkov, porte-parole du ministère russe de la Défense.

« Suite à une frappe de haute précision avec le complexe opérationnel-tactique Iskander sur le quartier général de la défense dans la ville de Kharkov le 31 mars, l’élimination de plus de 100 nationalistes et mercenaires de pays occidentaux a été confirmée« , a déclaré Konashenkov.

Le ministère russe de la Défense a publié des images de la frappe ponctuelle, qui a apparemment été effectuée avec un missile de croisière Iskander-K.

L’armement principal de l’Iskander-K, le missile de croisière 9M728, a une portée maximale connue de 500 kilomètres et une altitude de vol pouvant atteindre 6000 mètres. Le missile est principalement guidé par le système de navigation par satellite russe GLONASS et par un système de navigation inertielle.

Le 9M728 est également équipé d’un système d’adaptation au contour du terrain, qui lui permet de voler à un niveau extrêmement bas pour éviter d’être détecté par les radars ennemis.

Le missile de croisière Iskander-K plus avancé, le 9M729, est doté d’une ogive à plus haut rendement et d’un nouveau système de guidage pour une plus grande précision. L’armée russe affirme que le missile a une portée de 480 kilomètres. La plupart des pièces et composants des missiles 9M728 et 9M729 sont identiques.

L’armée russe utilise les missiles de croisière Iskander-K et le missile quasi-balistique 9M723 de l’Iskander-M pour frapper des cibles militaires de grande valeur en Ukraine depuis le début de son opération spéciale dans le pays.

Les forces gouvernementales ukrainiennes, qui auraient perdu la plupart de leurs capacités de défense aérienne, semblent être sans solution face aux interminables frappes de missiles de la Russie.

Source